Assurance prévoyance

prévoyance

Le système de retraite et de prévoyance en Suisse

La prévoyance en Suisse reposent sur un système de retraite et de prévoyance appelé système des 3 piliers : le 1er pilier (système de base AVS), le 2ème pilier (ou prévoyance professionnelle PP) et le 3ème pilier (prévoyance individuelle facultative).

1er pilier : obligatoire pour tous, y compris les indépendants et les non actifs pour compenser en partie la perte de revenu suite à une cessation d’activité de sorte à garantir un niveau de vie minimum.
2ème pilier : obligatoire pour tous les travailleurs salariés pour compléter la couverture de l’AVS.
3ème pilier : un revenu complémentaire à la retraite.

Le système de prévoyance couvre non seulement la retraite, mais également les aspects de l’invalidité et du décès. Il existe 2 types de systèmes de retraites : le système dit par répartition (l’AVS) et les système dits de capitalisation, sous forme de fonds de pension (2ème pilier et 3ème pilier).

L’AVS (1er pilier)

Les cotisations à l’AVS sont payées d’une moitié par l’employeur et l’autre moitié par l’employé ( prélèvement direct sur le salaire ) pour couvrir les principaux besoins des travailleurs au moment de la cessation de leur activité.
Il est à noter que les cotisations du 1er pilier servent également à financer les rentes de survivants et d’invalidité.
Une rente AVS complète est de 1 175 francs suisses mensuels au minimum, et 2 350 francs suisses mensuels au maximum pour les personnes ayant eu les revenus les plus élevés (données 2016).

La prévoyance professionnelle (2ème pilier)

La prévoyance professionnelle a pour but de maintenir le niveau de vie de l’assuré et permet de se prémunir contre les baisses de revenus liés aux risques de décès, d’invalidité, ainsi que de vieillesse (retraite).
Elle vient en complément de l’AVS, pour que l’ensemble (PP + AVS) couvre environ 60% du dernier salaire .
La loi prévoit un taux minimum obligatoire, que l’employé et l’employeur payent chacun d’une part égale. Cette part est directement prélevée du salaire de l’employé.

La prévoyance facultative (3ème pilier)

Pour améliorer votre niveau de vie au moment de la retraite et avoir un revenu complémentaire, vous pouvez également constituer votre propre prévoyance à l’aide d’un 3ème pilier.
La cotisation est à l’initiative de l’employé qui doit s’adresser à la banque ou auprès de sa compagnie d’assurance.
Toutes les sommes d’argent versées pour un 3ème pilier sont déductibles fiscalement, jusqu’à un plafond légal de 6 768 francs suisses annuels pour les salariés en 2016. Cela réduit ainsi votre revenu imposable, et donc le montant que vous aurez à verser aux impôts.

Un 3ème pilier donne droit à une rente complémentaire qui vient s’ajouter à celle de la prévoyance professionnelle et de l’AVS.

Les fonds ne peuvent être versés qu’en cas de certains évènements (retraite, décès ou invalidité) ou pour l’acquisition, à certaines conditions, de son propre logement.

Demandez conseils à un assureur

Prévoyance – Découvrez nos formules

Prévoyance Kid
Si vous souhaitez donner un coup de pouce à votre enfant pour son entrée dans la vie d’adulte ou l’aider à réaliser un rêve, n’hésitez pas à vous inscrire à l’assurance d’épargne pour enfants KIDS…
Previdenza
Avec la formule Previdenza vous pouvez épargner d’une manière individuelle. Grâce à ce système, vous êtes libre à choisir le profil d’épargne en fonction de vos besoins personnels. En plus, vous économisez des impôts et, contrairement à d’autres formules de prévoyance, vous bénéficiez de perspectives de rendement plus élevées que celles des placements traditionnels…

2 juin 2016