Impôt et fiscalité en Suisse

impôt et fiscalité

L’impôt en Suisse consiste en un impôt fédéral, cantonal et communal. La pression fiscale est estimée de 20% à 43% d’une ville et d’un canton à l’autre. Ainsi, les règles appliquées ne sont pas les mêmes selon le canton de travail, le type de permis (frontalier ou résident) et le niveau de salaire. Néanmoins, la Suisse possède une meilleure stabilité des règles fiscales et un mode de calcul de l’impôt assez simple en comparaison d’autres pays européennes comme la France, l՛Autriche, l’Allemagne ect.

Les impôts directs en Suisse

Il y a trois principaux types d’impôts directs en Suisse :
Les impôts sur le revenu et la fortune (les impôts directs)
.
L’impôt de consommation (TVA)
.
Ainsi que les impôts sur la possession et la dépense (impôts sur les véhicules à moteur, les chiens).

Qu’est-ce qu’un « impôt à la source » et « barème d’impôt à la source » ?

L’impôt à la source concerne tous les travailleurs étrangers ayant le permis B et L ainsi que les travailleurs frontaliers. Or, un montant d’impôt sera enlevé directement sur la feuille de salaire net chaque mois.

Le barème d’impôt à la source concerne :
Certains travailleurs étrangers qui touchent un salaire inférieur à un certain seuil (moins de 500 000 francs suisses).
Les travailleurs frontaliers qui paient leurs impôts en Suisse. 

Il y a plusieurs cas pour les travailleurs frontaliers. Par exemple, vous payerez vos impôts en France si vous rentrez quotidiennement en France (sauf pour les cantons de Genève et Zürich). Par contre, vous payerez vos impôts en Suisse si vous rentrez une fois par semaine dans votre pays. Ainsi, pour les frontaliers du canton de Genève, l’impôt est payé en Suisse (barème d’impôt « à la source »).

Déductions des impôts

Les déductions représentent toutes les dépenses permettant l’acquisition du revenu. Il existe plusieurs possibilités de réduction d’impôts pour les résidents Suisse et les frontaliers payant des impôts en Suisse.


Les déductions les plus intéressantes sont liées au système de retraite suisse à savoir : souscrire à un 3ème pilier , et / ou racheter des années manquantes pour le 2ème pilier (retraite, prévoyance professionnelle).

Les principaux avantages sur le plan fiscal sont : 
La réduction du montant d’impôt.
Les montants investis dans un 2ème ou un 3ème pilier ne sont pas impactés par l’impôt sur la fortune.
Les intérêts générés par un 2ème ou un 3ème pilier ne sont pas concernés par l’impôt anticipé de 35%. 

Le 3ème pilier qui n’est pas obligatoire permet de compléter l’AVS (1er pilier), et la prévoyance professionnelle (2ème pilier) permet d’améliorer le niveau de vie à la retraite . Il permet, d’un autre côté, de faire baisser le montant des impôts (entre 20% et 40% des montants investis sont récupérés sous forme de réduction fiscale).

Demandez une offre 3e pilier

8 septembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>